Élection complémentaire Municipalité 2022

LE 25 SEPTEMBRE : FACE AUX URGENCES, POUR UN VRAI TOURNANT ECOLOGIQUE ET SOCIAL

Solidarité & Écologie lance une candidature pour le siège laissé vacant par Jean-Daniel Carrard afin d’amener une posture de gauche forte à la municipalité.

Face aux désastres environnementaux constatés cet été avec les vagues de chaleurs, ainsi que face à la plus grande sécheresse depuis 1976, mais aussi au-devant des inégalités qui se creusent, il est nécessaire de faire rentrer des convictions fortes au sein de l’exécutif communal, pour faire avancer les choses tant sur le plan écologique que social et construire une ville réellement résiliente.

Les autres candidatures venant uniquement de partis de droite, il est apparu comme une évidence de donner un vrai choix à l’électorat yverdonnois pour voter en fonction de ses valeurs et ses visions. 

Pour porter ses revendications, l’AG de S&E a choisi Ella-Mona Chevalley, conseillère communale et cheffe du groupe Vert·e·s & Solidaires depuis un an. Elle a vécu toute sa vie à Yverdon, en portant son engagement pour une une ville écologique et solidaire de manière constante, à travers l’engagement dans des associations, comme au sein du festival écologique AlternatYv. Elle termine son Master en Sciences et politiques environnementales à l’EPFZ en octobre. À 24 ans, elle représente en outre une jeunesse soucieuse du futur. Ella-Mona Chevalley a toute la confiance de S&E pour porter avec clarté et détermination les valeurs défendues par le parti. 

S&E se bat pour une politique libérée des calculs politiciens et pleinement consciente de l’urgence climatique. La population, surtout les plus précaires, ne doit pas payer les crises qui sont générées par une poignée de décideurs et de grosses entreprises. Pour cela, nous voulons un plan de lutte contre la précarité énergétique afin de combattre la hausse des prix de l’énergie, car se chauffer et avoir de l’électricité ne doit pas être un luxe ni augmenter les charges. Nous voulons également un plan d’investissement pour la rénovation énergétique des bâtiments, indispensable pour consommer moins, et un développement démocratique massif des énergies renouvelables sur le territoire communal pour répondre aux besoins de la population. 

Pour être plus résiliente, la ville doit s’adapter au plus vite aux fortes chaleurs qui deviennent la norme. Pour cela, il est nécessaire de garder et augmenter les îlots de fraicheur en ville, d’arboriser et de végétaliser autant que possible ainsi que de développer l’agriculture urbaine et péri-urbaine qui soit accessible à tous·tes et soutenue par la Ville. 

Face à la spéculation, nous voulons une politique du logement au service des locataires et non aux profits des investisseurs. En plus de garantir des logements à loyers modérés grâce à une politique d’achat pro-active de terrains de la part de la ville, il est nécessaire d’augmenter le nombre de places dans les hébergements d’urgence et les structures d’accueil de jour. Nous ne tolérerons plus une seule personne à la rue. Il est aussi nécessaire de renforcer les possibilités d’accueil pour la petite enfance pour qu’« Un enfant = une place en crèche ». Pour une ville égalitaire, nous voulons une maison d’accueil pour les personnes victimes de violences sexistes et sexuelles.

Finalement, pour une ville solidaire, nous avons besoin de lieux et d’événements pour créer du lien au sein de la population. Un soutien sans failles aux acteurs·ices du secteur culturel et social est nécessaire, ainsi que des lieux pour que la culture vive, afin d’éviter la disparition d’une animation culturelle locale, indispensable à la vie en société. Nous voulons également développer une offre sportive et de mouvement qui soit inclusive, afin qu’elle profite à tous·xtes et ne soit pas réservée qu’à une certaine part de la population. 

La majorité au sein de la municipalité a montré jusqu’à maintenant sa difficulté à mener une politique qui soit réellement écologique et sociale et de sortir des logiques politiciennes passées. Pour mettre fin à une politique économique libérale destructrice de nos milieux de vie et de nos liens, il est nécessaire de faire entrer une voix mettant la population et l’écologie avant les profits au sein de la Municipalité, en particulier une personne qui, par sa jeunesse, est plus que tout concernée par les enjeux du futur. C’est avec ces convictions et pour toutes ces raisons que nous vous présentons la candidature d’Ella-Mona Chevalley dans la course à la Municipalité. 

Laisser un commentaire